23/03/2009

Debout les morts de Fred Vargas


Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis découvre, dans son jardin, un arbre qu'elle ne connaît pas. Un hêtre. Qui l'a planté là? Pourquoi? Pierre, son mari, n'en a que faire. Mais la cantatrice, elle, s'inquiète, en perd le sommeil, finit par demander à ses voisins, trois jeunes types un peu déjantés, de creuser sous l'arbre, pour voir si...

Quelques semaines plus tard, Sophia disparaît tandis qu'on découvre un cadavre calciné. Est-ce le sien? La police enquête. Les voisins aussi. Sophia, ils l'aimaient bien. L'étrange apparition d'un hêtre n'en devient que plus énigmatique.

SOURCE: éditions J'ai lu

Mon avis: Trois historiens sans un sou décident d'emménager ensemble dans une vieille maison. Ils vivent leur petite vie tranquille jusqu'au jour où la voisine, Sophia, vient leur demander de déterrer un arbre mystérieux dans son jardin, histoire de voir si quelque chose se cache en dessous. Puis Sophia disparaît et ils ne peuvent s'empêcher d'enquêter sur cette disparition...

J'ai bien aimé l'idée des strates dans la baraque comme ils l'appellent, le concept est plutôt original je trouve. J'ai eu un peu de mal à me lancer sur le début, mais après je l'ai lu d'une traite. On va de surprise en surprise à chaque page. Le vieux Vandoosler, plutôt énigmatique nous tient en haleine jusqu'à la fin. Et c'est le personnage le moins douteux de tous qui est en fait le parfait méchant: il faut le dire la transformation entre le moment où on ne sait pas et où on sait, est surprenante!

Conclusion: Fred Vargas entre dans ma liste des auteurs préférés!
Rendez-vous sur Hellocoton !

14/03/2009

L'énigme des Blancs-Manteaux de Jean-François Parot


1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire. Meurtres, vols, corruption: secondé par l'inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour...

Un nouveau Maigret est né : Nicolas Le Floch. [...] Jean-François Parot, qui a conçu cette série de polars historiques, connaît admirablement le Paris du XVIIIe siècle ainsi que les procédures judiciaires de l'Ancien Régime.

SOURCE: éditions 10-18

Mon avis: On est en 1761, le jeune Nicolas Le Floch est envoyé à Paris par son parrain pour travailler au Châtelet sous les directives de M. de Sartine, lieutenant général de police. Ce dernier l'envoie en apprentissage chez l'inspecteur Lardin, mais Nicolas s'aperçoit bien vite qu'il s'agit là plutôt d'une mission visant à surveiller Lardin qui disparaît mystérieusement.

Un corps est retrouvé au Grand Équarrissage. Tout porte à croire qu'il s'agit de Lardin. Nicolas se voit alors promu pour enquêter sur toute cette affaire aidé de Bourdeau, mais il découvrira rapidement que M. de Sartine en sait bien plus qu'il ne veut bien le dire et que le nombre de suspects est impressionnant...

Oubliez ici les analyses ADN, les comparaisons d'empreintes, les fichiers dentaires (encore que les dents ça pouvait déjà servir quand même à l'époque apparemment...). Ici et à cette époque, Nicolas ne peut que se servir de ses yeux et de sa logique tout en s'entourant de personnes de valeur afin de percer à jour le mystère.

L'intrigue est savamment ficelée nous étonnant jusque la dernière page et nous faisant découvrir Paris au XVIIIème siècle par la même occasion. C'est avec plaisir que je lirai la deuxième enquête de Nicolas Le Floch...
Rendez-vous sur Hellocoton !

10/03/2009

Déjà dead de Kathy Reichs


Un beau jour d'été à Montréal, sur la table de dissection du laboratoire de médecine légale de la police provinciale, arrive un cadavre découvert dans l'ancien parc du Grand Séminaire. Le docteur Temperance Brennan est chargée d'autopsier ce qu'il reste d'une femme abominablement découpée en morceaux.

Divorcée, solitaire, Temperance travaille durement, dans un milieu dominé par les hommes. Sa sinistre expertise va la mener en première ligne de l'enquête, seule en butte à l'hostilité de son collègue policier, face à l'assassin pervers qui collectionne les victimes féminines...

Armée de son scalpel et de son instinct, Temperance traque le tueur en série. Cinq femmes sont déjà mortes. Sera-t-elle la prochaine?

SOURCE: Pocket

Mon avis: Attention, la série Bones est inspirée des livres de Kathy Reichs, ne vous attendez donc pas à retrouver la même Temperance Brennan, ou à retrouver Booth, Angela, Zack ou encore Hodgins! Ici, le personnage de Temperance est une jeune femme mère de famille, divorcée, ancienne alcoolique, elle paraît plus humaine que la Brennan de la série. Elle est moins attachante mais don't panic, on s'y attache quand même assez rapidement. Je vous déconseille donc fortement de lire les livres si c'est uniquement pour y retrouver l'univers de la série: on en est très éloigné!!! Mais je vous conseille malgré tout vivement de les lire si vous êtes fans de policiers!

Le livre en lui-même m'a beaucoup étonnée: il est écrit dans un style assez différent de ce que j'ai l'habitude de lire. En effet on retrouve plein d'expressions canadiennes aux quelles je ne comprends strictement rien mais je me doute que ce sont des jurons donc c'est pas bien grave. Je mentionnerais aussi le problème des dialogues: de la narration en plein dialogue, ça surprend, on s'y fait mais pas rapidement. Logiquement pour prévenir un passage narré on met entre parenthèse ou entre tirets... mais là non, on a du dialogue. narration. reprise du dialogue. M'enfin bon, c'est le coup de s'y faire je pense!

Sinon, malgré ces défauts qui passent finalement assez rapidement inaperçus, c'est un livre très bien écrit, avec une intrigue bien ficelée du début à la fin. C'est un livre qu'on ne lâche pas facilement une fois qu'on l'a ouvert, d'ailleurs ça commence fort: d'entrée de jeu, on a une autopsie!
Rendez-vous sur Hellocoton !

09/03/2009

J'allonge ma PAL





En deux semaines j'ai fait quelques achats, certains auteurs que je connais, d'autres que je ne connais pas.

David Gibbins - Atlantis

Je n'ai pas la moindre idée de ce que c'est mais je dois dire que la couverture me plaît bien. En plus si ça tourne autour du mythe de la mystérieuse citée d'Atlantis.... je suis preneuse à tous les coups!

Deborah Crombie - Les mystères de Glastonbury

J'ai été conquise par la première enquête de Duncan Kincaid et Gemma James, un peu moins passionnée par la deuxième mais je m'apprête à lire la troisième pour échapper à cette dernière mauvaise impression. Les mystères de Glastonbury est leur septième affaire.

Minette Walters - La disparue de Colliton Park

Là encore, je ne connais pas mais le résumé m'a plus. Reste à savoir si ça se confirmera quand je le lirai...

Kathy Reichs - A tombeau ouvert

Huitième livre de la série Temperance Brennan, j'ai encore cinq de ses péripéties à lire pour parvenir à celui-ci, SLURP!

Elizabeth Peters - Le mystère du sarcophage

J'ai adoré son premier roman Un crocodile sur un banc de sable. Et je sens que je vais adoré les suivants. Le mystère du sarcophage est la troisième enquête d'Amelia Peabody.

Anne Perry - Un étranger dans le miroir

Ceci est la première enquête de William Monk, un enquêteur devenu amnésique mais qui n'en souffle mot à ses supérieurs. Je dois dire que l'idée me tente bien...
Rendez-vous sur Hellocoton !

08/03/2009

Le livre de la semaine

L'assassin royal ou La citadelle des ombres de Robin Hobb




Au royaume des Six-Duchés, dans l'inquiétant décor d'une forteresse battue par les vents et les flots, Fitz, un jeune garçon issu d'une lignée royale, fait à la cour le rude apprentissage de la vie : un maître d'écurie lui prodigue conseils et affection, un vieux sage l'initie à la délicate perception du Bien et du Mal, des molosses qui l'ont adopté lui apportent réconfort et protection...

SOURCE: éditions Pygmalion

Mon avis: Une épopée formidable, celle de Fitz, jeune bâtard du prince Chevalerie qui découvre alors qu'il grandit, qu'il est doté d'une magie que tout le monde ne possède pas, et qui n'est pas toujours vue d'un très bon œil: celle de pouvoir se lier aux animaux. Burrich, maître des écuries et servant du prince Chevalerie, a pour mission de l'élever et fera tout pour l'empêcher de se servir de la "magie des bêtes" comme l'appellent certains.

Umbre, demi-frère du roi Subtil, déclaré mort depuis bien longtemps vit en secret dans le château de Castelcerf. Il va apprendre à Fitz le métier d'assassin sur ordre du roi Subtil, ce qui va amener Fitz à tuer pour la couronne parfois contre sa volonté.

Royal l'un des fils de Subtil et demi-frère de Chevalerie et Vérité va tout faire pour réduire Fitz au silence en qui il voit un adversaire. Alors que le prince Vérité part à la recherche de ceux qu'on nomme les Anciens, pour protéger les Six-Duchés de la guerre contre les Pirates Rouges, Royal profitera de l'absence de protection de Fitz pour l'éliminer...

Ainsi, sans le vouloir, Fitz se voit mêlé aux secrets de la cour et sert la couronne en toute circonstance, qu'elles qu'en soient les conséquences pour lui. Il cache son vif à tout le monde autant de temps qu'il le peut alors qu'il s'est lié à un loup, Oeil-de-Nuit. Il lie également une amitié profonde avec le fou, bouffon du roi qui est bien plus important qu'il n'y paraît...

Une œuvre grandiose à n'en pas douter, avec des rires, des larmes, oui beaucoup de larmes face aux disparitions de personnages importants et décrites de telle manière qu'on ne peut qu'être touché au plus profond. Les personnages, qu'on n'hésite pas à suivre tout au long de ces 13 tomes et avec qui on n'hésite pas à souffrir, sont on ne peut plus attachants. J'ai lu les 13 tomes d'une seule traite. Malgré un tome 11 qui trainaille un peu trop à mon goût le reste est sublime!

A lire de toute urgence!
Rendez-vous sur Hellocoton !

07/03/2009

Un fleuve de ténèbres de Rennie Airth

Un fleuve de ténèbres de Rennie Airth
Nous sommes en 1921, et le jeune Billy Styles va voir ses débuts dans la police marqués par une horrible expérience. Dans un manoir de la paisible et riante campagne du Surrey, on vient de découvrir les corps ensanglantés du colonel Fletcher, de sa femme Lucy et de deux de leurs domestiques. Tous ont été sauvagement poignardés - et l'absence de désordre dans la maison porte à croire que l'agression a été perpétrée avec une incroyable rapidité. Pour les policiers du Surrey, ces meurtres résultent d'une tentative de cambriolage tragiquement avortée, mais, appelé de Scotland Yard en renfort, l'inspecteur John Madden voit les choses différemment. Car Madden a fait personnellement l'expérience des horreurs de la Grande Guerre et a vu de près la folie meurtrière qui pouvait en résulter. Et ce crime, il en est sûr, est l'œuvre d'un psychopathe qui frappera de nouveau sans tarder.

Dans ce livre exceptionnel, qui nous fait également assister à l'introduction de la psychologie appliquée dans les enquêtes criminelles, Rennie Airth a su marier avec audace et bonheur les décors, le cadre et l'atmosphère des romans policiers classiques de la grande époque avec l'impitoyable réalisme des thrillers modernes les plus noirs. C'est Le Silence des agneaux dans le monde d'Agatha Christie...

SOURCE: France Loisirs

Mon avis: L'action se situe en Angleterre, alors que le monde tente de se relever de la première guerre mondiale. Les habitants de Melling Lodge, un manoir, sont tous massacrés. Seule demeure une enfant qui a eu le temps de se cacher avant que l'assassin ne la voit. Malheureusement, en dehors d'un dessin dont la signification est des plus obscures, la fillette est incapable de parler suite au traumatisme psychologique dont elle a été victime.

Pour la plupart il s'agit d'une action en bande dont le but final était le vol. Mais pour l'inspecteur Madden et l'inspecteur principal Sinclair, ce carnage est l'œuvre d'un seul et même homme. Il aurait tué à coup de baïonnette, exceptée pour Mrs Fletcher, maîtresse des lieux, égorgée à l'aide d'un rasoir.

Plus ils s'enfoncent dans l'enquête, plus ils s'enfoncent dans l'horreur, découvrant ainsi que le meurtrier n'en est pas à son premier coup d'essai. Il pourrait bien s'agir d'un tueur en série.

Pour l'inspecteur Madden, le seul moyen de l'attraper serait de le comprendre et donc de faire appel à un psychologue, mais à l'époque, on ne peut pas dire que ce domaine soit vu d'un très bon œil, la plupart assimilant les psychologues à des charlatans ne valant pas mieux que les diseuses de bonne aventure...

Il s'agit là d'un thriller haletant, qui nous surprend jusqu'à la dernière page. L'auteur aborde le problème de la psychologie dans un monde qui ne semble pas encore "prêt" pour en entendre parler. Le tout se termine de façon spectaculaire mêlant drame, horreur, amour et l'histoire d'un adolescent qui ne pouvait que finir mal.
Rendez-vous sur Hellocoton !

05/03/2009

Par-dessus bord de Carol Higgins Clark


Qui a tué Athena Popoulos, la jeune héritière grecque dont on vient de retrouver le corps près du manoir de Lady Exner? Les souvenirs resurgissent et les langues vont bon train au cours de la soirée organisée par la truculente vieille dame en l'honneur des anciennes élèves de St-Polycarp - et parmi elles, Regan Reilly qui a préféré la carrière de détective privée à de trop sérieuses études de droit. En acceptant d'accompagner Lady Exner sur le Queen Guinevere, Regan aura plus tôt qu'elle ne le pense l'occasion d'exercer ses talents : la clé du crime se trouve à bord. Et l'assassin est prêt à tuer à nouveau... Quand on a pour mère la reine du crime, on hérite d'un certain goût pour le meurtre. Pour son premier roman, Carol, fille de Mary Higgins Clark, nous offre une intrigue mouvementée à bord d'un luxueux bateau de croisière, une enquêtrice de charme, une collection de personnages excentriques. Un cocktail détonnant de suspense, d'humour et d'angoisse.

Source: Albin Michel

Mon avis: Une réunion d'anciens élèves, un détective privé en talon aiguille, un cadavre vieux de dix ans, ajoutez-y une bonne dose d'humour et une vieille dame pas si vieille que ça dans sa tête, sans oublier les parents de Regan Reilly (dont la mère n'est d'ailleurs pas sans rappeler une certaine Mary Higgins Clark).

Carol Higgins Clark aborde toute cette histoire avec humour. Lady Exner n'y est pas étrangère, elle met beaucoup de piment à la situation!

Au fond Athena était au mauvais endroit au mauvais moment.

Un livre à lire et à relire!
Rendez-vous sur Hellocoton !

04/03/2009

Elizabeth George


Elizabeth George est un auteur américain, elle est née à Warren, dans l'Ohio. Passionnée très rapidement par l'Angleterre, elle enseigne l'anglais, diplômée de littérature anglaise et titulaire d'une maîtrise de psychopédagogie. Puis elle a commencé à écrire des romans policiers dont l'action se situe en Angleterre. Ses personnages principaux, Thomas Lynley, Helen Clyde, Barbara Havers, Simon et Deborah Saint-James, sont de véritables écorchés vifs. C'est avec joie et parfois dans la douleur que l'on suit leurs aventures au fil de maintenant 15 romans. Aujourd'hui, elle continue de donner des cours à ses élèves...

Bibliographie:

De la série Thomas Lynley:

1 Enquête dans le brouillard (A Great Delivrance 1988)

2 Le lieu du crime (Payment In Blood 1989)

3 Cérémonies barbares (Well-Schooled In Murder 1990)

4 Une douce vengeance (A Suitable Vengeance 1991)

5 Pour solde de tout compte (For The Sake Of Elena 1993)

6 Mal d'enfant (Missing Joseph 1994)

7 Un goût de cendres (Playing For The Ashes 1995)

8 Le visage de l'ennemi (In The Presence Of The Enemy 1996)

9 Le meurtre de la falaise (Deception On His Mind 1997)

10 Une patience d'ange (In Pursuit Of The Proper Sinner 1999)

11 Mémoire infidèle (A Traitor To Memory 2001)

12 Un nid de mensonge (A Place Of Hiding 2003)

13 Sans l'ombre d'un témoin (With No One As Witness 2005)

14 Anatomie d'un crime (What Came Before He Shot Her 2006)

15 Le rouge du péché (Careless In Red 2008)

Hors série:

Un petit reconstituant (The Evidence Exposed)
-Un petit reconstituant (The Evidence Exposed 1990)
-Moi, Richard (I, Richard 1999)
-La surprise de sa vie (The surprise of his life 1996)

Je t'aimerai toujours, ne l'oublie pas (Remember, I'll always love you 1999)

Troubles de voisinage (Good Fences aren't always enough 1999)

Mes secrets d'écrivain (Write Away 2004)

Les reines du crime (A Moment on the Edge 2004)
Rendez-vous sur Hellocoton !

L'étrangleur de Cater Street par Anne Perry


Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les manières et codes victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin siècle: le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série "victorienne", la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard. Charmante Sherlock Holmes en jupons, Charlotte a déjà séduit l'Angleterre et les États-Unis. La voici partie à l'assaut de l'Hexagone.

SOURCE: Éditions 10-18

Mon avis: Londres au XIXème siècle, de jeunes femmes meurent étranglées dans les rues, une fois la nuit tombée. Les mauvaises langues disent que ce sont des filles de "mauvaise moralité", mais pour Charlotte, qui refuse de jouer les petites filles modèles comme le demandent les conventions, il n'en est rien, de même que pour l'inspecteur Thomas Pitt, persuadé que le coupable se mêle à la foule de façon surprenante. Il est le seul à penser que le tueur pourrait être n'importe qui même un gentilhomme ce qui en choque plus d'un.

Ce premier opus n'était pas particulièrement palpitant, on ne quitte pour ainsi dire jamais la maison de Charlotte et donc on ne sait pas grand chose d'autre de l'enquête que ce que veut bien lui en dire l'inspecteur Pitt qui tombe de plus en plus sous le charme de la jeune femme et réciproquement.Et pourtant j'ai le sentiment que les livres suivants doivent être vraiment intéressants. C'est un premier livre qui vient surtout présenter les personnages principaux. Charlotte n'enquête pas mais sa relation avec Thomas Pitt va très certainement l'y amener dans la suite de leurs aventures. M'est avis qu'il va lui dire tout de ses enquêtes et qu'elle va y apporter son petit grain de sel.

Je ne m'arrête donc pas sur cette première impression. L'enquête n'est pas passionnante mais encore une fois, je pense que le livre est surtout là pour planter le décor pour la suite...
Rendez-vous sur Hellocoton !

03/03/2009

La maison du guet de Mary Higgins Clark


On n'échappe pas à son passé... Nancy le découvre brutalement, lorsque, après sept ans de bonheur, ses enfants sont enlevés. Mais qui est vraiment l'inconnu qui tient entre ses mains la vie de deux innocents?

SOURCE: Albin Michel

Mon avis: Je ne comprends pas trop pourquoi ce livre n'a pas permis à Mary Higgins Clark de se faire connaître. Certes, La nuit du Renard est un thriller haletant, mais ici MHC creuse vraiment la psychologie des personnages, en utilisant un thème qui touche un large public. Qui n'est pas touché devant une femme qui pour la deuxième fois perd ses enfants et qui, malgré tout ce qu'elle pourra dire, est considérée comme coupable, si bien qu'elle finit elle-même par y croire! A chaque page, un des personnages est à un cheveu de contrecarrer tous les plans du ravisseur, à chaque page on est tenu en haleine, et pourtant ce n'est qu'au tout dernier moment qu'il est arrêté. Mais heureusement, tout est bien qui finit bien... si on oublie le choc psychologique qu'ont subi les enfants bien entendu!
Rendez-vous sur Hellocoton !

01/03/2009

The book of the week


Richmond, Virginie. Quatre femmes ont été torturées, violées, égorgées. Une femme noire et trois blanches. Rien, pas le moindre indice ne les relie entre elles, si ce n’est précisément l’assassin. Le docteur Scarpetta s’acharne à traquer le tueur en série. Il est intelligent, rusé et ne semble commettre aucune faute qui pourrait mettre les enquêteurs sur la voie. Elle sait qu’il n’arrêtera pas. Si elle ne trouve pas très vite une piste pour remonter jusqu’à lui, une autre femme va mourir. Tout semble se liguer contre la police et Kay pour favoriser le tueur. Peu à peu, Kay Scarpetta commence à se sentir menacée.

SOURCE: Le Livre de Poche

Mon avis: Un suspense haletant, un tueur en série, des suspects multiples et variés, une substance mystérieuse et des personnages passionnants...

Comment ne pas lire ce livre d'une seule traite: on l'ouvre, on ne le lâche plus!

Le personnage de Kay est attachant avec une volonté à toute épreuve pour venger les victimes. Je porte un peu moins le personnage de Marino dans mon cœur: par moment il fait des choses qui le remonte dans mon estime mais à d'autres il est tout simplement odieux!

Pour un premier livre, elle fait fort!
Rendez-vous sur Hellocoton !