28/02/2009

Le Mauvais Sujet de Martha Grimes


Long Piddleton est un charmant village du Nord de l’Angleterre. Mais une série de meurtres abominables vient entacher le manteau de neige immaculé de cette bourgade paisible. Des cadavres sont retrouvés dans des positions insolites – à califourchon sur une poutre ou bien couché sur une table, un roman policier à la main – dans des auberges de campagne aux noms pittoresques et évocateurs : Le Mauvais Sujet, La Forge, Le Cygne à Deux Têtes...

Pour arrêter cette hécatombe, Scotland Yard dépêche sur place l’un de ses meilleurs limiers : Richard Jury, un homme aussi tenace que chevaleresque. De la ténacité, il va lui en falloir pour démasquer le tueur en série parmi une foule de suspects : un aubergiste, un haut fonctionnaire déchu, une jeune poétesse romantique, un pasteur, un auteur de polars, une poule de luxe et bien d’autres. Par bonheur, Jury trouvera un précieux allié en la personne de Melrose Plant, châtelain dilettante que la nature a pourvu d'un cerveau fort efficace.

SOURCE: Pocket

Mon avis: Même si elle sait rester sérieuse, on s'aperçoit très rapidement que Martha Grimes aime à plaisanter: les portrait et caractère de tante Agatha en sont la preuve vivante! Les meurtres eux-mêmes sont comiques, notamment la position des corps et les endroits dans lesquels ils sont retrouvés. Je me suis souvent retrouvée à sourire en lisant le livre.

Quel plaisir de découvrir les différents protagonistes: Melrose et son entrain sans égal (surtout en ce qui concerne sa tante!) et Jury, personnage qui semble torturé à souhait!

J'ai bien envie de les retrouver dans un autre livre!

27/02/2009

Meurtres en copropriété de Deborah Crombie


Quoi de plus paisible que le Yorkshire en automne? C'est ce que s'imagine le superintendant Duncan Kincaid, fraîchement promu et déjà surchargé de travail. Et donc, quand son neveu lui propose de profiter d'une semaine dans une résidence en copropriété, il accepte, pensant se reposer et lire quelques bons livres. Alors qu'il vient de faire la connaissance de ceux que le hasard a réunis dans la maison pour quelques jours, Duncan découvre le corps de Sebastian, le sous-directeur de l'établissement, flottant dans la piscine du manoir. Penny MacKenzie, une vieille demoiselle écossaise, a vu quelque chose qui a peut-être un rapport avec la mort de Sebastian. Mais elle souffre de la maladie d'Alzheimer et, prudente, hésite à faire part de ses soupçons. On la retrouve sur le court de tennis, le crâne défoncé. Puis c'est Hannah Alcock, une scientifique, qui est victime d'une tentative de meurtre. Quelqu'un l'a poussée dans l'escalier. L'enquête de la police piétine: le superintendant prend alors la direction des opérations et appelle à la rescousse sa jeune collaboratrice, Gemma James. Il s'agit là du premier roman de Deborah Crombie et de le première affaire de Duncan Kincaid et Gemma James. L'intrigue, particulièrment astucieuse, évoque Agatha Christie, mais on perçoit déjà la touche personnelle, unique, de l'auteur, la finesse de ses analyses psychologiques, qui feront sont succès.

SOURCE: Le livre de poche

Mon avis: Une bonne intrigue. On retrouve un peu l'ambiance Agatha Christie: tous les personnages et suspects réunis sous le même toit, mais avec des différences: ici on suit l'enquête de Duncan et Gemma James. On a les éléments en même temps qu'eux, on ne nous cache rien. Mais on ne se serait jamais douté de l'identité du véritable assassin, ce n'est que dans les tous derniers chapitres qu'on comprend.

Un livre qui se lit sans problème sans forcer...

24/02/2009

Lynley & Co

Cliquez sur la bannière pour accéder au forum

Pour ceux qui connaissent un peu les pérégrinations de Bubulle, vous devez savoir que Lynley & Co est un forum que j'administre en collaboration pleine et entière avec Marie. Ces derniers temps il avait pas la grande forme le pauvre. Donc on a décidé de le relancer en bonne et due forme!

On reprend tous du service et on relance le forum!

Nous avons opéré quelques changements: suppression du fond en faveur d'un fond uni ce qui facilite grandement la lecture du forum, ajout de jeux, ajout d'une section pour les autres auteurs à série (sous-entendu de romans policiers bien entendu). Et oui, rappelons que si à la base il s'agissait d'un forum uniquement sur les œuvres de Elizabeth George, en un an (et oui, une année déjà!) les choses ont grandement changé, désormais il traitera de tous les auteurs à série policière. On l'avait déjà étendu à Kathy Reichs, Carol Higgins Clark, Patricia Cornwell et Martha Grimes. Maintenant vous pouvez parler de tous les autres, on a déjà commencé avec Agatha Christie, Jean-François Parot, Fred Vargas, Elizabeth Peters, Anne Perry et bien d'autres encore si vous nous rejoignez.

Je tiens quand-même à préciser que même si vous n'avez pas lu tous ces auteurs à série mais que vous aimez lire, vous êtes les bienvenus. C'est un forum de lecture de quelque type que ce soit...

A bientôt et longue vie au forum!

23/02/2009

Pitites emplettes de la journée

Petit tour avec mes parents en ville cet après-midi juste avant de prendre le train pour Reims, j'en ai profité pour m'acheter quelques livres!

Katherine Neville - Un risque calculé

J'avais complètement accroché sur Le Huit que j'ai dévoré en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, par contre j'ai eu plus de mal avec Le cercle magique, allez savoir pourquoi. Mais j'ai décidé de ne pas me laisser abuser par une simple mauvaise impression, ce d'autant plus que j'ai adoré l'autre!

Martha Grimes - Les fantômes du palace

Le dernier en date sorti chez pocket, maintenant j'attends Le paradoxe du menteur sorti chez Presses de la cité il y a quelques temps. Je n'ai pas encore lu les enquêtes de la petite Emma mais je dois dire que j'ai hâte!

Lisa Unger - Cours, ma jolie

Ça c'est parce qu'il me fallait un U pour le Challenge ABC 2009, et comme la description me plaisait bien, je l'ai pris, je ne connais pas du tout l'auteur, ce sera la surprise du chef!

22/02/2009

Challenge ABC 2009


Et voilou, j'ai décidé de participer au Challenge ABC 2009. Je ne connaissais pas ce challenge auparavant, mais j'ai été assez séduite. Je suis en attente de l'acceptation de ma participation!

Toujours est-il que j'ai déjà fait ma liste en deux minutes top chronos! Il manque encore quelques lettres mais je vais y remédier rapidement! La liste comporte beaucoup d'auteurs que je ne connais pas, mais l'intérêt de ce challenge est justement là à mes yeux.

A --> Rennie Airth - Un fleuve de ténèbres
B --> Dan Brown - Deception Point
C --> Patricia Cornwell - La ville des frelons
D --> Jérôme Delafosse - Le cercle de sang
E --> James Ellroy - Le dahlia noir
F --> Linda Fairstein - Caveaux funestes
G --> Martha Grimes - Le meurtre du lac
H --> Carol Higgins Clark - Bien frappé
I --> Susan Isaacs - Tout doit disparaître
J --> Iris Johansen - Cadavres menteurs
K --> Raymond Khoury - Le dernier templier
L --> Stephen Lawhead - Cycle de Pendragon
M --> Patricia Macdonald - Expiation
N --> Patric Nottret - Poison vert
O --> Carol O'Connell - Meurtres à Gramercy Park
P --> Jean-François Parot - L'énigme des Blancs-manteaux
Q --> Ellery Queen - Le mystère des frères siamois
R --> Francis Roe - Soupçons à l'hôpital
S --> Wilbur Smith - La vengeance du Nil
T --> Donna Tartt - Le maître des illusions
U --> Lisa Unger - Cours, ma jolie
V --> Fred Vargas - Debout les morts
W --> Julia Wallis Martin - Descente en eaux troubles
X -->
Y -->
Z -->Emile Zola - Le ventre de Paris

21/02/2009

The book of the week

Et oui, les amis, me voilà de retour après ma grippe! Et puis en ce moment je suis chez mes parents et chez eux c'est Bubulleland grandeur nature alors je ne suis pas très présente sur la toile (les bulles et les araignées ça fait pas toujours très bon ménage!)


Tous ceux qui l'entouraient pouvaient tirer profit de la mort de Mrs Ingelthorp, riche maîtresse de la propriété de Styles: son second mari, Alfred Ingelthorp; ses beaux-enfants, maintenus dans sa dépendance financière; Cynthia, sa jeune protégée... Et tous auraient pu se procurer la strychnine qui l'a tuée. Mais pourquoi Hercule Poirot protège-t-il si obstinément Alfred Ingelthorp, alors que celui-ci se défend à peine contre les soupçons grandissants qui pèsent sur lui? Patience! Nous ne comprendrons qu'aux dernières pages le subtil jeu de stratégie qui s'est noué entre ces deux hommes, aussi redoutablement intelligents l'un que l'autre. Dès ce premier roman, publié en 1920, Agatha Christie démontre son extraordinaire habileté à nous tenir en haleine jusqu'au bout, alors même que les circonstances, les personnages, les indices nous sont parfaitement connus. Et surtout, elle campe le duo qui devait faire sa gloire: celui du petit détective belge et de son fidèle Hastings.


Mon avis: En ce moment, je suis en plein dans la relecture de livres, alors quoi de plus naturel que de ressortir La Mystérieuse Affaire de Styles, le premier roman d'Agatha Christie que j'ai lu, gentiment donné par ma tante. Mais c'est également le premier roman écrit sous le nom de plume d'Agatha Christie, et donc, première mise en scène du célèbre détective belge quelque peu exubérant sur les bords, Hercule Poirot.
L'histoire nous est racontée par Arthur Hastings, jeune homme (du moins c'est ainsi que je l'imagine, nous n'avons pas d'indications quant à son âge...) évacué du front pour blessure, ancien ami d'Hercule Poirot.
Ainsi donc, Hastings se voit invité par un vieil ami, John Cavendish, à partager quelques jours dans la demeure familiale. La belle-mère de ce dernier, Mrs Inglethorp, s'est récemment remariée avec un homme bien plus jeune et par conséquent en mauvaise position par rapport au reste de la famille, Alfred Inglethorp.
Le séjour semble bien se passer hormis quelques histoires familiales inévitables jusqu'à cette nuit fatidique où Mrs Inglethorp fut prise d'une crise d'une rare violence juste avant de mourir sous les yeux de tout le monde.
Le tout nous est servi avec plusieurs plans de la demeure ainsi que la chambre de la défunte pour nous aider à enquêter avec Poirot qui, comme par le plus grand des hasards, se trouvait lui-même à Styles Saint-Mary, mais surtout avec Hastings puisque, rappelons-le, c'est par ses yeux que nous voyons tout ce qui s'est déroulé. Et de la même manière que ce cher Melrose Plant se prend d'une passion sans égale pour enquêter aux côté de Richard Jury (personnages de Martha Grimes), on se prend vite à ce petit jeu du Cluedo.
Alors, bien évidemment je me suis complètement trompée sur l'identité de l'assassin, mais la faute en revient à ce sacré Poirot qui raffole d'énigmes sans queue ni tête (excepté pour lui!). Et n'est-ce pas là ce qui fait la valeur des romans de la grande dame, elle a l'art et la manière de nous cacher l'identité du coupable jusqu'aux toutes dernières pages!
Et les suspects sont nombreux... Alors de votre côté avez-vous su ou saurez-vous déchiffrer cette énigme bien avant les dernières pages?

Bonne lecture

09/02/2009

Un crocodile sur un banc de sable par Elizabeth Peters

Étant malheureusement malade, voir Bubulle pour plus d'info, et ayant déjà fait beaucoup d'excès chez cette dernière, Bubulline a accepté que je me contente d'un copié collé d'un ancien billet de chez Bubulle. Qu'elle est gentille Bubulline! Et oui, comme vous pouvez le voir, la fièvre m'a tapé sur le système!

Je passerai tous vous voir quand je serais guerrie!

"Sur la pente en contrebas se tenait la Chose sans Nom, immobile et livide à la clarté des étoiles. La pleine lune projetait sur elle une lumière sans ombre. Il n'y avait pas à s'y tromper: c'était bien elle. Je discernais presque le motif des bandelettes qui enserraient sa poitrine. Sa tête, informe, était enveloppée d'une sorte de linceul. La vue seule de ce monstre au repos avait de quoi faire frissonner mais lorsqu'il se retourna sans hâte, inexorablement, j'eus le plus grand mal à dompter ma terreur. C'était comme une créature marine sans regard et sans yeux, surgie du fond de l'abîme et qui cherchait sa proie."

L'indomptable Amelia Peabody, qui fait ici ses premiers pas sur la Terre des Dieux, se laissera-t-elle abuser par les facéties d'une momie somnambule? Saura-t-elle soustraire sa protégée aux entreprises d'un chasseur de dot cynique et langoureux? Parviendra-t-elle à dissiper les mystères qui jalonnent sa route, en digne émule de Sherlock Holmes et d'Indiana Jones?

Mon avis: L'histoire se déroule au XIXème siècle, ce qui change de mes lectures habituelles, mais cela n'en rend la lecture que plus agréable! Le tout est en quelque sorte sous forme de journal, sans qu'il y est pour autant de dates partout et est raconté par Amelia Peabody, une femme de la trentaine célibataire et féministe dans l'âme avec un caractère bien trempé pour l'époque. Le livre m'a un peu rappelé les vieux films mais avec une touche bien particulière qui le distingue des vieux films. Il est basé sur un fond de comique, un peu de sentiments sans toutefois aller dans l'excès, des chamailleries sans fin de la part d'Amelia Peabody et Radcliffe Emerson et de la bravoure; celle d'une femme qui tente de s'imposer dans un monde dirigé par les hommes. Heureusement pour elle, elle est tombée sur Radcliffe!!! Une lecture que je vous conseille vivement si vous voulez passer un bon moment, si vous aimez les histoires d'aventure avec des momies mystérieuses et si vous souhaitez en apprendre un peu sur l'Égypte ancienne.

Bonne lecture...

03/02/2009

Un monde idéal...

... est un monde où le sol est tapissé d'un épais duvet de neige que l'on peut fouler pieds nus sans même craindre ses morsures
... est un monde où le sol est tapissé d'un épais duvet de neige réconfortant que le soleil lui même ne peut faire disparaître
... est un monde où le ciel est illuminé par un soleil réchauffant l'atmosphère et le coeur
... est un monde où l'air est chargé de millions et de millions de petites particules toutes destinées à faire rêver
... est un monde où ne survivent que les rêves et où les cauchemars se désagrègent comme un doux morceau de sucre dans l'eau
... est un monde où les nappes d'eau parsèment de-ci de-là cette vaste étendue de neige telles de douces perles de rosée sur la peau
... est un monde où la pluie tombe tranquillement, rafraichissant les âmes comme une glace en été
... est un monde où la glace n'existe que dans la fine poudre de la neige
... est un monde où flottent dans l'atmosphère des poussières d'étincelle
... est un monde où les étoiles brillent jour et nuit comme pour montrer leur chemin aux âmes errantes
... est un monde où personne ne s'égare, où tout le monde est chez soi peu importe où l'on se trouve
... est un monde où "chez soi" signifie une tasse de chocolat, un coussin moelleux, un hamac, un livre et un sentiment de plénitude

Ces quelques mots que j'écris au hasard de mes pensées ne veulent peut-être rien dire pour vous comme si ce que je décris là ne ressemblait à rien mais c'est en fait un petit bout de moi...

02/02/2009

The Book of the week

Chaque semaine j'aborderai un auteur et plus particulièrement un livre, qui m'aura le plus marqué. Pour cette semaine, ce sera Le Silmarillion de JRR Tolkien.


Bien que je n'aborde ici que Le Silmarillion, c'est en fait de la globalité de l'oeuvre de Tolkien que je pourrais parler. En effet, c'est un auteur parmi les plus grands, qui a su créer un monde entier avec le soucis des détails, pour nous faire rêver comme aucun autre!

Le Silmarillion c'est l'histoire de la création du monde tel que nous le découvrons dans Le Seigneur des Anneaux et tous les autres romans qu'il a écrit.

Il est séparé en plusieurs parties, en partant de la naissance de la Terre du Milieu et de Valinor jusqu'aux évènements décrits dans Le Seigneur des Anneaux. Celle que je préfère: Quenta Silmarillion, notamment avec l'histoire de Lúthien et Beren, une elfe éprise d'un homme. Ils feront tout pour braver l'interdiction de leur amour en raison de leurs origines si différentes... (et oui, il m'arrive d'être un peu fleur bleue à l'occasion!)