20/04/2009

Mémoires mortes de Patricia Cornwell


Beryl Madison, romancière à succès, a fui l'homme qui la harcèle depuis des mois pour se terrer à Key West. Le manque d'argent la contraint à rentrer à Richmond, le temps qui lui est nécessaire pour vendre sa maison. Juste assez de temps pour ouvrir sa porte, juste assez de temps pour se faire violer et égorger.

Kay Scarpetta est perturbée : des témoignages incohérents, des rencontres déplaisantes troublent ses recherches. Au fond, elle le sait, ni son ancien amant, qui resurgit sous un bien piètre prétexte, ni cet homme de main qu'elle surprend fouillant dans les bureaux de la morgue ne la mettront sur la bonne piste. En revanche, cette multitude de fibres étranges qu'elle découvre sur le corps ensanglanté de Beryl est cruciale. Des fibres si inhabituelles qu'elle aura du mal à percer leur mystère, mais Kay Scarpetta s'emploie à les faire parler.

SOURCE: Le Livre de Poche

Mon avis: C'est un livre qui se lit d'une traite avec une excellente intrigue, on ne comprend vraiment qu'en toute fin en même temps que les personnages. Les rebondissements sont multiples et à la hauteur du précédent livre, Postmortem. Mais je déplore une fin qui fait forcément penser à ce même livre, sur deux livres de suite c'est un peu gros je trouve? Cela dit le livre ne doit pas être jugé sur ce seul point!

Du côté des personnages, on découvre un Benton Wesley un peu distant mais sans explication; peut-être à cause de Mark James ou des doutes qui pèsent sur la morgue, la réponse au prochain numéro peut-être? En revanche on retrouve Kay inchangée. Ce qui lui est arrivé un an auparavant n'a rien changé à sa volonté de tout faire pour venger les victimes de meurtres qu'elle autopsie, allant jusqu'à s'identifier à elles. En revanche, elle semble plus compréhensive envers Marino et son caractère de cochon, et nous aussi d'ailleurs. On se rend compte petit à petit que derrière des travers un peu bourrus, il y a une réelle histoire même si on ne la connait pas encore tout à fait.
Rendez-vous sur Hellocoton !

0 gravures sur la bulle:

Enregistrer un commentaire